La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 31 août 2014

In My Mailbox [4]

In My Mailbox

Août 2014

Bonjour bonjour et bienvenue pour ce quatrième IMM ! 


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren, inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie et repris en français par Lilie du blog La bibliothèque de LilieAujourd'hui le récapitulatif des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir.
C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Il n'y a pas longtemps, c'était mon anniversaire, et j'ai donc reçu quelques livres... Aujourd'hui, je vais vous en présenter !



Touch de Jus Accardo : Deznee, 17 ans, a toujours aimé prendre des risques. Un soir, elle rencontre Kale, un garçon qui la fascine mais dont le passé s'avère plus qu'étrange...


Addiction de Blake Nelson : Maddie, 16 ans, doit séjourner dans un centre de désintoxication, à cause de son addiction à l'alcool et aux drogues. Elle y fait la connaissance de Stewart, et entame rapidement une relation avec lui, même s'il l'entraîne sur la pente de la rechute. Que choisira-t-elle ?
Pour voir ma chronique de ce livre, cliquez ici !


Dualed d'Elsie Chapman : cela faisait quelque temps que ce livre à l'histoire intrigante m'attirait... 

L'histoire : Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son "autre soi".


Divergente 3 de Veronica Roth : ENFIN ! Cela faisait plus de deux mois qu'il fallait que je l'achète... Il ne me reste plus qu'à le lire. J'ai hâte !


Gone de Michael Grant : un presque classique désormais, il fallait que je le lise... Vous pouvez voir ma chronique de ce livre ici !

L'histoire : toutes les personnes de plus de 15 ans habitant la toute petite ville de Perdido Beach, en Californie, disparaissent brutalement un jour, sans que l'on sache pourquoi. Les enfants se retrouvent complètement seuls, coupés du reste du monde, et vont devoir apprendre à survivre sans adultes.



Time Riders d'Alex Scarrow : Bon, pour être exacte, ce livre appartient à mon frère, mais je n'ai pas pu m'empêcher de lire les premières pages, et je suis certaine qu'il n'aura  aucune objection pour me le prêter...

L'histoire : Liam O'Connor aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010. Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l'Histoire.



Gone tome 2 - la Faim : La suite du premier tome que j'avais adoré...



Revanche de Cat Clarke : Ce livre est DINGUE.

Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. 
Lorsqu'une vidéo de lui en compagnie d'un garçon est postée sur Internet, Kai se suicide.
Dévastée, Jem décide alors de le venger...

(Ma chronique de ce livre devrait arriver aujourd'hui ou demain...)

Et vous, qu'avez-vous acquis ces derniers temps ?
— Capucine

mercredi 27 août 2014

TAG - les réseaux sociaux

Ouiiiiii ! J'ai été taguééééééée !

J'ai été taguée par Bookish Girl de Sous ma Couverture qui a percé mon secret à jour (à savoir que j'adoooore être taguée) et je me suis dépêchée de publier cet article (histoire qu'elle puisse quand même dormir un peu)... Bookish tu peux être fière de moi, tu as vu la rapidité à laquelle j'ai répondu ?

Trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses...




Twitter : un livre adoré avec peu de pages...

Haha. Difficile, vu que les tous petits livres m'attirent un peu moins que les pavés (je suis étrange, je sais). Et j'ai aussi une perception étrange de l'expression "peu de pages", qui signifie pour moi "de 300 pages environ". Donc désolée si je n'ai pas trouvé de livre plus petit livre qu'Addiction de Blake Nelson qui se lit tout de même très très vite et qui est plus petit que la majorité des livres que je lis... Pour voir ma chronique de ce livre, cliquez ici !



Facebook : un livre qui m'a été massivement recommandé...




Qui est Mara Dyer ? de Michelle Hodkin. Au départ, ce livre ne me tentait pas trop, mais il avait tant de critiques enthousiastes que je me suis lancée... et heureusement ! Si vous voulez voir ma chronique de ce livre, c'est par ici !

Tumblr : un livre lu avant qu'il soit devenu populaire...

OK, c'est définitif, je radote. Mais bon, je ne résiste pas à la tentation de mettre ce livre : 


Nos Étoiles Contraires de John Green (Avouez, vous saviez que j'allais le mettre ?) J'ai lu le livre alors qu'il venait de sortir en français et que personne ne le connaissait (une de mes plus grandes fiertés dans la vie). Pour voir ma chronique de ce livre, vous pouvez cliquer ici si l'envie vous en prend.

MySpace : un livre dont je suis incapable... de me rappeler si je l'ai aimé ou non...


Promise d'Allie Condie. Je me souviens que j'avais aimé l'univers du livre... mais aussi que j'avais été agacée (ne me demandez pas par quoi...), et qu'au final je n'ai toujours pas lu la suite...

Instagram : un livre avec une belle couverture...


Il y en a tellement... mais je me rappelle avoir été happée par celle d'Éphémère (le premier tome de la trilogie Le dernier Jardin) de Lauren DeStefano... Une couverture à l'image de son histoire géniale ! Si vous voulez avoir un avis plus... construit, vous pouvez voir ma chronique en cliquant ici !

------------------------------------

Je tague Orlane de We were infinite, Audrey du blog le Souffle des Mots et Vavi du blog Vavi Bouquine.

Je crois en vous les filles.

lundi 25 août 2014

Addiction de Blake Nelson — Chronique n°19

"C'est si étrange d'être sobre. On est sans défense face aux événements pénibles. On est obligé de tout ressentir. Pas le choix."

Titre : Addiction
Auteur : Blake Nelson
Éditions : Albin Michel (Wiz)
Genre : YA/Realistic Fiction
Nombre de pages : 348
Résumé : Maddie, 16 ans, doit suivre une cure de désintoxication à cause de ses problèmes avec l'alcool et la drogue. Elle y rencontre Stewart, un autre adolescent dans la même situation qu'elle. Rapidement, ils se mettent à sortir ensemble, mais, à leur sortie, Maddie doit faire un choix : doit-elle tout faire pour rester définitivement clean, ou suivre Stewart qui l'entraîne sur la pente de la rechute ?

-------------------------------------------------------

Ce livre est une magnifique surprise... Je l'ai reçu pour mon anniversaire, et je ne pense pas que je l'aurais acheté moi-même. Quelle erreur !

Addiction se lit très facilement, l'auteur écrit en utilisant un langage courant, les chapitres ne dépassent pas les quatre ou cinq pages... Et pourtant, malgré cette écriture "facile", Addiction véhicule une montagne d'émotions.

Maddie n'a que 16 ans et doit suivre une cure de désintoxication. Pas vraiment mon genre. Pourtant, contrairement à toutes mes attentes, j'ai adoré le personnage de Maddie, bien que nous n'ayons strictement rien en commun : elle boit, se drogue, et devient plus qu'agressive quand elle est ivre morte/complètement stone. 
J'ai aimé la manière dont elle pensait, ses sentiments, sa personnalité, et j'étais triste de la laisser aussi rapidement.
La seule chose que je ne comprenais pas chez elle, c'était son amour aveugle pour Stewart qui, lui, m'a prodigieusement agacée (enfin, c'était sans doute un peu le but de l'auteur).
Tous les autres personnages sont aussi vrais et aussi bien travaillés : Martin, Emily, Trish... 

J'ai dévoré ce roman en deux heures à peine, en suivant l'évolution de Maddie pendant sa cure, puis après, quand elle doit retourner en cours après des mois d'absence... Que vont penser ses amis ? Et les autres élèves ?

On lit ce livre en se demandant en permanence : Maddie va-t-elle rechuter ? Cette "peur" nous pousse à continuer notre lecture, jusqu'à (argh) une fin ouverte... OK, les fins ouvertes sont une bonne solution pour terminer une histoire, mais j'avoue qu'elles me frustrent la plupart du temps... Même si celle-ci, pour le coup, était très convenable. 

Certains passages du livre sont vraiment émouvants et touchants, sans jamais tourner au mièvre. Le rythme est soutenu, l'évolution de Maddie est passionnante...

Note attribuée : 9/10. Un presque coup de cœur ! Lisez-le, une petite pépite cachée derrière cette couverture bleu marine énigmatique...

Mon livre au cinéma - Nos Étoiles Contraires


En bonne fan du livre génial de John Green (je sais, je radote), je me suis précipitée au cinéma le mercredi 20 août (au cas où vous viendriez de passez un séjour prolongé dans une grotte, l'adaptation au cinéma de ce livre sortait ce 20 août). On m'avait conseillé d'apporter des mouchoirs... cela ne m'aura été d'aucune utilité  : à ma grande surprise, je n'ai pas versé la moindre larmichette en regardant ce film. Pourquoi ?

Pourtant, tout commençait parfaitement bien : la plus grosse partie du film est géniale, drôle, fidèle au livre, les acteurs sont plutôt justes... tout cela jusqu'à un certain moment vers la toute fin, où à mon grand regret, j'ai trouvé que tout était un peu mièvre et fait pour arracher un maximum de larmes au pauvre spectateur ému... 

La BO est par contre sublime, je l'écoute en boucle depuis mercredi dernier. Des chansons tantôt joyeuses, tantôt mélancoliques... Je décerne la palme de la meilleure chanson de la BO de Nos Étoiles Contraires à Wait de M83 !

J'ai trouvé la voix de doublage française d'Augustus vraiment... étrange. Elle avait quelque chose d'indéfinissable qui m'a dérangée dès l'instant où l'acteur a ouvert la bouche... dommage, mais j'ai fini par m'habituer et cela ne m'a plus dérangée.

J'ai été ravie de retrouver l'ambiance de ce livre, les personnages... dans l'ensemble, tout était très fidèle au livre, ce qui est un bon point, même si je regrette l'absence de quelques passages, faits et anecdotes du livre... Enfin, si j'avais réalisé ce film, il comporterait au moins deux heures de plus !

En bref, des acteurs justes, l'humour des protagonistes omniprésents, j'ai pu retrouver l'univers de Nos Étoiles Contraires de John Green même si je regrette beaucoup le côté mièvre de certains passages de la fin... je n'ai pas ressenti les émotions qui étaient véhiculées par le livre. 

J'ai également regretté que ce film ait été mis en avant comme "le film pour ados de l'été", parce que je trouve qu'il vaut "mieux" que cela et que le livre avait une dimension plus profonde qui n'a pas forcément été mise en avant dans son adaptation.

Note attribuée : 4/5. Je comprends ceux qui ont mis des notes extrêmement basses et des avis furieux, mais j'ai beaucoup apprécié la (grosse) première partie, les acteurs et la musique, alors voilà...


jeudi 21 août 2014

Gone de Michael Grant - Chronique n°18

"Tu ne peux pas mobiliser la peur quand ça te chante. Mais la colère, c'est de la peur dirigée vers autrui. La colère c'est facile."

Titre : Gone
Auteur : Michael Grant
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Science-Fiction/Dystopie
Nombre de pages  : 665 (dans ma version poche)
Résumé : IMAGINEZ...
Tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser... Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! 


Cela faisait longtemps qu'il fallait que je lise ce livre (qui est quand même sorti il y a plus de deux ans et dont tout le monde parlait). Je l'ai acheté en me disant que je le gardais pour plus tard, parce que je devais lire d'autres livres d'abord. Et puis, j'ai commencé à lire les premières lignes, et à partir de ce moment, je n'ai plus pu m'arrêter...

Et quelle bonne surprise !
On démarre tout de suite dans le feu de l'action... et ça continue tout au long du livre. Il n'y a jamais de temps mort, uniquement de l'action et des rebondissements, ce qui est très agréable puisqu'on n'a pas le temps de s'ennuyer, mais en même temps, j'aurais sans doute apprécié des passages plus lents pour pouvoir s'intéresser de près à chaque personnage...

Car des personnages, il y en a ! Sam, Astrid, Quinn, Edilio, Orc, Howard, Caine, Drake, Diana, Jack, Mary... Je continue ? Ca m'a fait un peu peur au début du livre ("mais je ne vais jamais me rappeler de tous ces gens !"), mais en fait, je n'ai pas eu de difficulté du tout à me souvenir de l'identité de tel ou tel personnage, ce qui est étonnant vu leur nombre...

La narration se fait du point de vue d'un narrateur omniscient, extérieur à l'histoire, qui sait tout des personnages, ce qui est de loin la meilleure solution : il y a bien trop de personnages pour pouvoir se permettre une narration d'un point de vue interne qui limiterait tout de suite l'histoire...

L'histoire est géniale : mélanger Sa Majesté des Mouches aux X-Men... Tous les êtres humains de la petite ville de Perdido Beach âgés de plus de 15 ans disparaissent soudainement un matin de novembre. Les enfants restants vont devoir s'organiser pour survivre... et, comme vous vous en doutez, des alliances vont se former et des conflits vont s'installer...
Quelques enfants et adolescents vont également développer d'étranges pouvoirs...

J'ai noté quelques moments un peu... "hard" (amputation d'un membre à la scie avec moult détails, descriptions précises des blessures répugnantes que les enfants ne manquent pas de s'infliger, belle scène d'anorexie-boulimie dans toute sa splendeur... je continue ?). Personnellement, cela ne m'a pas trop dérangée, mais bon, je préviens... (je suis trop gentille moi) Et puis, l'ambiance générale du livre est assez angoissante, certains personnages font froid dans le dos...

J'ai vraiment adoré ce livre, les personnages, leurs pouvoirs, l'action en permanence qui ne laissait pas de place aux temps morts. Un livre au rythme haletant qu'on ne parvient pas à lâcher. J'ai d'ores et déjà entamé le tome 2...

Note attribuée : 9/10 : un presque coup de coeur ! J'ai adoré ! Bien que Gone soit un petit pavé, il se lit avec aisance et facilité, les pages s'enchaînent avec fluidité.




lundi 18 août 2014

Lucides de Ron Bass et Adrienne Stolz - Chronique n°17

"Il y a des moments où je suis épuisée de protéger mon secret. Des moments, comme hier matin, où je me tâte : et si je leur disais la vérité ?
Mais la peur que le barrage cède et que le tsunami de ma folie nous engloutisse tous est bien plus forte que le fardeau du secret."

Livre lu en lecture commune avec Manon du blog Sous ma Couverture (pour voir sa chronique cliquez ici) !

Titre : Lucides
Auteurs : Ron Bass et Adrienne Stolz
Editions : Robert Laffont (collection R)
Genre : YA/Paranormal
Nombre de pages : 373
Résumé : Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis.
Maggie, jeune fille indépendante, entame une prometteuse carrière d'actrice à New York.
Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes.
Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour ou Sloane tombe amoureuse d'un garçon...
Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ?


J'ai été à la fois déçue et très agréablement surprise par ce livre. Je comprends les personnes qui ont abandonné leur lecture comme celles qui considèrent ce livre comme un coup de coeur. Je m'explique.

On suit les deux vies de Maggie (qui rêve d'être actrice et enchaîne les auditions à New York) et de Sloane (qui mène une vie parfaitement normale dans une petite ville du Connecticut). Elles portent exactement le même prénom (Maggie a changé son nom), ont la même date de naissance, qui rêvent de la vie de l'autre chaque nuit... mais qui ont bien compris que l'une d'elles deux n'existe pas.
Tout est très bien écrit et les deux filles sont plutôt attachantes, seulement... Les trois premiers quarts du livre (qui représentent quand même une grosse partie de l'ouvrage) relatent juste leurs vies. Elles ont finalement de nombreux points communs : elles ont du mal à surmonter la mort d'un proche, sont en conflit avec leur mère mais adorent leur(e) petit(e) frère ou soeur respectif(ve), et surtout, tombent amoureuses en même temps.
Le plus dur à supporter dans cette grosse première partie, c'est ce double triangle amoureux... Déjà qu'en temps normal, seul un triangle amoureux est assez horripilant, deux ! Maggie hésite entre un étudiant rencontré par hasard et un trentenaire qui pourrait l'aider à réaliser son rêve d'actrice, et Sloane entre son ami d'enfance et le petit nouveau si mystérieux...

Pendant les trois premiers quarts du livre donc, on suit les vies amoureuses respectives de Maggie et de Sloane, et je dois avouer que j'ai eu un peu de mal. Lucides manquait parfois un peu de rebondissements et de nouveauté... Sur la couverture, Marc Levy nous vend Lucides comme "une histoire palpitante". Sur les 100 dernières pages, je suis d'accord avec lui. Vers la fin de l'histoire, tout s'accélère et je n'ai plus pu lâcher mon livre. Maggie et Sloane sombrent dans la folie, leurs vies se mélangent... On ne sait plus vraiment qui est qui, tout est confus... C'est vraiment admirable de la part des deux auteurs, et je recommande ce livre à tous ne serait-ce que pour ces cent pages. Par contre, il faut avoir le courage et la persévérance de terminer les 250 premières pages... Ce qui n'est pas évident. Bref, une dernière partie incroyable, fascinante.
Jusqu'à... la fin. Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à comprendre. Je suis un peu déçue, c'est vrai, mais en même temps, il faut reconnaître que c'est une fin "convenable".

Tout l'enjeu du livre est de comprendre qui des deux filles n'existe pas et n'est que le fantasme de l'autre. Dans les chapitres où Maggie est la narratrice, on est persuadé que Sloane n'existe pas et notre préférence va à la jeune actrice, et vice-versa... Même si je dois avouer que j'ai quand même préféré Maggie à Sloane.
oeur
En bref, un livre qui aurait été un énorme coup de coeur sans cette première partie à rallonge un peu ennuyeuse. 

Note attribuée : 8,5/10 parce que le final est quand même à couper le souffle... et Lucides reste une excellente lecture sans être un coup de coeur.

Petit extrait

"Je ne veux pas qu'un mâle séduisant me dise d'aller en voir un autre. Ce que je veux vraiment, c'est que tous les mâles séduisants veuillent que je sois à eux. D'accord. C'est très simple. Rien de mal à ça. Je suis juste un peu égocentrique."




C'est Lundi, que lisez-vous ? [2]

 C'est Lundi, que lisez-vous ?


Rendez-vous inspiré par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, what are you reading ? de One Person's Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane


Ce que j'ai lu la semaine dernière...


 


Les Ailes d'Alexanne tome 1 - 4h 44 d'Anne Robillard que j'ai très, très peu apprécié (comprenez que j'ai détesté). Pour voir ma chronique,  cliquez ici.

Lucides d'Adrienne Stolz et Ron Bass que j'ai lu en lecture commune avec Bookish Girl du blog Sous ma Couverture. Nos chroniques seront publiées très très prochainement.

Ce que je lis en ce moment...



 Love Letters to the Dead d'Ava Dellaira : j'ai un peu avancé dans ce roman épistolaire que j'adore déjà !

Gone de Michael Grant : j'ai juste voulu lire les toutes premières pages pour me faire une idée du livre et, depuis, je ne l'ai plus lâché.

Ce que je compte lire ensuite...
 

Addiction de Blake Nelson : j'ai reçu ce livre pour mon anniversaire et j'ai hâte de me plonger dedans...

Boyfriend App de Katie Sise : j'avais eu peur que ce roman soit trop "préado", mais ayant lu de très bonnes critiques de ce livre, je me suis laissé tenter...

Bonne semaine et bonne lectures !

- Capucine

jeudi 14 août 2014

Les ailes d'Alexanne tome 1 - 4 h 44 d'Anne Robillard — Chronique n°16

Titre : Les Ailes d'Alexanne tome 1 – 4 h 44
Auteur : Anne Robillard
Éditions : Michel Lafon
Genre : Fantastique
Résumé : Alexanne, 15 ans, perd ses parents dans un accident de voiture. Elle est donc envoyée chez sa tante Tatiana, qu'elle n'avait jamais rencontrée, dans un trou perdu au fin fond du Québec. Rapidement, elle va se rendre compte que ladite tante est hors du commun... Petit à petit, elle va apprendre la vérité sur ses origines et ses dons magiques.


Laissez-moi vous dire d'emblée que j'ai été extrêmement déçue par ce livre (pourtant j'avais bien apprécié les premiers tomes des Chevaliers d'Émeraude du même auteur). On m'en avait parlé avec des étoiles dans les yeux ("c'est le meilleur livre du mooooonde !"). Après, chacun son point de vue, tout le monde ne peut pas penser pareil et il y a toujours des gens déçus...

Le monde que l'auteur a inventé a le mérite d'être original, les personnages, même si je ne me suis pas attachée à eux, ont chacun une personnalité propre et bien définie, on sent que l'ensemble a été très travaillé. Tout se tient, je pense que la suite peut être encore meilleure, que ce tome n'est qu'un tome introductif.

Bien. Passons aux point négatifs.

Ce livre dégouline de naïveté. L'héroïne, Alexanne, est tout bonnement insupportable. Elle ne fait QUE poser des questions. Tout le temps. OK, on en pose quelques-unes quand on apprend qu'on a des pouvoirs surnaturels, mais... avec modération !  

Quand Alexanne débarque chez sa tante, elle constate rapidement que celle-ci n’est pas comme tout le monde : il y a des anges partout dans sa maison, elle parle d’anges, de fées et d’autres créatures magiques sans arrêt, croit à la réincarnation, exerce un curieux métier de guérisseuse et essaye de convaincre Alexanne que toutes les femmes de la famille sont des fées.
Bien entendu, Alexanne n’y croit pas une seconde et pense que sa tante a un sérieux grain. Et puis tout d’un coup, en l’espace de deux pages, elle se met soudainement à boire les paroles de sa tante, Tatiana, en la suppliant à chaque fois de lui en dire plus, ce qui entraîne d’innombrables questions.

Alexanne est tout bonnement insupportable. Outre son incroyable naïveté, elle passe son temps à poser des questions, à raison de six questions par page (et encore, je le lisais en poche).
Elle se met à sortir avec un garçon au bout de trois minutes de conversation au total avec l'intéressé.

La narration est à la troisième personne, mais le point de vue n’est même pas interne, ce qui aurait été préférable puisque l’histoire est centrée sur Alexanne. L’écriture m’a un peu dérangée, je ne saurais pas dire pourquoi... Le vocabulaire, les expressions employées m'ont souvent paru un peu... niaises. Oui, tout est un peu facile, niais... 

Bref, une grosse déception, je suis restée complètement insensible au monde que nous suggérait l'auteur, je n'ai pas réussi à y entrer. Les ailes d'Alexanne m'a laissée de marbre, je n'ai absolument pas accroché. Pour tout vous dire, je ne suis même pas sûre de laisser une seconde chance à cette saga en achetant le tome suivant.

J'ai conscience d'être très sévère avec ce livre, mais j'ai vraiment été très déçue, et je ne doute pas que ce livre ait pu plaire à d'autres lecteurs. Il s'agit de mon point de vue que j'essaye de défendre avec mes arguments, si vous avez adoré ces livres, vous m'en voyez contente pour vous. C'est difficile pour moi de publier cette chronique très négative en sachant que pas mal de personnes ont adoré ce livre...

Note attribuée : 3,5/10. Je n'ai pas aimé. Du tout.

lundi 11 août 2014

TAG — Liebster Award


Ça y est, vous allez enfin pouvoir en savoir plus sur la personne merveilleuse que je suis !

J'ai été taguée par Orlane du blog I swear we were infinite pour le tag du Liebster Award. Voici le principe:
  • Mettre un lien vers le blog qui nous a choisi.
  • Raconter 11 anecdotes sur soi.
  • Répondre aux 11 questions de la personne qui nous a taguée.
  • Pour finir, taguer à nouveau 11 personnes et leur poser 11 questions.
Je le dis d'entrée de jeu : je ne vais taguer personne parce que... parce que... Parce que je ne suis pas sur la blogo depuis très longtemps, et je n'ai donc pas beaucoup de blogueurs à taguer ! Ça viendra !

OK, c'est parti pour 11 anecdotes sur moi.

  1. Je suis blonde (ma réussite dans la vie).
  2. Je suis myope (passionnant).
  3. J'ai habité en Espagne... donc je parle espagnol. Logique.
  4. J'avoue que j'aime bien lire mon horoscope et que je suis plutôt calée en astrologie. Je suis Lion ascendant Gémeaux (ce qui signifie que je suis sociable, que je suis à l'aise avec les enfants, que j'aime bien être sur le devant de la scène, et un tas d'autres choses que je n'ai pas le temps d'écrire).
  5. Je suis extrêmement indécise. Le nombre de fois où je me suis retrouvée dans une librairie, tenant deux livres (ou plus) et tentant désespérément de faire un choix...
  6. Je suis capable de me mettre en colère pour trois fois rien.
  7. Je fais des rêves vraiment bizarres (quand je repense à celui de cette nuit...). C'est grave ?
  8. Je suis un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, maniaque avec mes livres : ce sont mes bébés, je ne supporte pas qu'ils soient cornés, ou pire, déchirés... (pour vous en rendre compte, vous pouvez voir un passage de cette chronique...) C'est grave ?
  9. Je suis incollable en Histoire, et ce depuis que je suis toute petite. C'est vraiment quelque chose qui me passionne ! Demandez, je suis capable de vous réciter toute la généalogie des rois de France depuis la Renaissance (avec les dates de règne), les régimes politiques en France depuis très longtemps... C'est grave ?
  10. Je pratique beaucoup, beaucoup, l'autodérision. C'est grave ? (non, là, ce n'est plus drôle Capucine. Le comique de répétition a ses limites).
  11. J'adore sentir l'intérieur de mes livres. Rassurez-moi, je ne suis pas la seule à le faire ? Si ?

Passons aux 11 questions d'Orlane...

1) Quel pays aimerais-tu le plus visiter ?

Je ne suis pas encore allée aux États-Unis, j'en meurs d'envie... (que c'est original !) 

2) Si tu ne devais conseiller qu'un seul livre, lequel ça serait ?

Question difficile... Il y a énormément de livres qui m'ont profondément marquée, mais il faut bien faire un choix... Sans doute Nos Étoiles Contraires de John Green (je sais, ce n'est pas très original, mais ce livre m'a vraiment touchée...). Si vous voulez voir ma chronique (enthousiaste) de ce livre, cliquez ici !

3) Si tu ne devais lire plus qu'un genre littéraire (fantastique, science fiction, etc.) pour le restant de tes jours, lequel serait-ce ?

Pour le restant de mes jours ? J'aime beaucoup la science-fiction, je pense que je pourrais en lire pas mal...

4) Qu'est-ce que tu aimes le plus faire en vacances ?

Sincèrement ? Glander. Et lire. Et nager dans ma piscine.

5) Environ combien de livres dans ta wish list actuellement ?

Je n'ai pas compté... Il y en a vraiment beaucoup... et le nombre ne fait qu'augmenter ! Une (grosse) centaine ?

6) Quelle est la chanson que tu écoutes en boucle ces derniers temps ?

Haha. THE question qui tue. Si je donne un titre totalement has-been, on va se moquer de moi et je vais perdre toute crédibilité, si je donne le dernier tube du moment, on va me dire que je n'ai pas de personnalité et je vais perdre toute ma crédibilité, alors je vais dire la vérité : en ce moment, je n'écoute plus autant de musique... Je suis plus concentrée sur mes bouquins et sur mes vacances !

7) Quelle est ta plus grande passion (en dehors de la lecture) ?

Le théâtre !

8) Quelle est ta plus grande peur ?

Les araignées... (très original, je sais, mais je n'y peux rien). Je suis très très phobique. Quand je vois une faucheuse, je me crispe... Et je ne parle pas des plus grosses. C'est horrible d'avoir peur des araignées ! Il y en a partout, et on ne sait pas forcément où elles sont... Alors que si on a la phobie, mettons, des... pandas (c'est un exemple), il suffit de ne pas aller au zoo, et voilà ! On est tranquilles... Arachnophobes, si vous lisez ces livres, manifestez-vous !

9) Que veux-tu faire plus tard ?

Décidément, ces questions sont de plus en plus difficiles... Déjà que je vais devoir choisir ma filière de première et que je ne sais absolument pas comment je vais bien pouvoir faire ! En tout cas, je sais que j'ai très envie d'écrire, de voyager, de faire du théâtre... Et je ne me vois pas faire la même chose pendant 40 ans. Mais alors pas du tout. 
Entre nous, je nourris des rêves d'actrice et d'écrivaine reconnue...

10) Quel est ton dernier livre coup de coeur ?

Qui est Mara Dyer ? de Michelle Hodkin ( voir ma chronique), une vraie bonne surprise !

11) Quel est ton auteur favori ?

Je sèche. Il y a tellement d'écrivains talentueux ! Chacun est unique, et je suis vraiment incapable de répondre à cette question. 

À bientôt,
— Capucine