La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

vendredi 14 juillet 2017

Wells et Wong tome 2 - De l'Arsenic pour le Goûter - Chronique n°335

Titre : Les enquêtes de Wells et Wong tome 2 - De l'Arsenic pour le Goûter
Auteure : Robin Stevens
Editions : Flammarion Jeunesse
Genre : Détective | Jeunesse
Lu en : français
Nombre de pages : 350
Résumé : 
Nouvelle affaire pour les détectives privées Daisy et Hazel !
Daisy fête son anniversaire avec la famille au grand complet dans sa maison de Fallingford. Mais l’ambiance est étrange : M. Curtis, un invité surprise que tout le monde déteste, ne semble vraiment pas digne de confiance. Le thé est servi, M. Curtis tombe gravement malade, empoisonné. Que s’est-il passé ? Difficile d’enquêter quand on imagine que tout le monde a une bonne raison d’être coupable...

-----------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Flammarion et en particulier à Brigitte pour cet envoi !

-----------------------------------------------------------------

Difficile de mêler de façon harmonieuse le genre très sombre d'une enquête policière à celui plus léger et pétillant d'un roman jeunesse.
Difficile, mais pas impossible.
Cette série en fournit la preuve !

On retrouve avec plaisir le duo charismatique et juvénile formé par de charmantes enquêtrices collégiennes. Il y a d'un côté Daisy, présidente autoproclamée de son club de détectives, et de l'autre Hazel, sa meilleure amie, quoiqu'un peu maintenue dans l'ombre de la flamboyante Daisy, qui a enfin été promue de secrétaire à secrétaire et vice-présidence. Après leur brillante résolution du meurtre de leur professeur dans le premier tome, les deux acolytes pensent pouvoir profiter de leurs vacances de Pâques, dans le manoir où vit la famille de Daisy.
Mais c'est sans compter sans la poisse assez considérable qui semble les accompagner.
M. Curtis, invité au manoir par la mère de Daisy, est empoisonné après avoir bu dans une tasse de thé - vous voyez, le thé n'est pas une boisson digne d'être consommée par des êtres humains. Team café.  

Et qui va se charger de montrer que ce drame est tout sauf un accident, mais bien un meurtre de sang-froid ? 
Notre club de détectives, renforcé pour cette fois par deux nouveaux membres, Kitty et Beanie, qui lance ainsi une enquête méticuleuse dans un manoir dont chaque occupant semble avoir un intérêt à éliminer Curtis...

L'auteure réussit une nouvelle fois, avec encore un peu plus de vivacité que dans le tome précédent, à mener une enquête endiablée tout au long de 300 pages, navigant tout en fluidité entre différentes hypothèses et enchaînant les retournements de situation. Le roman dispose d'un sous-texte très appréciable : le jeune lecteur n'est pas pris pour un imbécile, il est invité à se poser des questions sur de nombreuses problématiques soulevées par le statut des personnages. Racisme, mépris de classe, amitié, liens familiaux, voilà autant de sujets évoqués tout en nuances et jamais dans la lourdeur tout au long du roman. 
Les personnages bénéficient d'un vrai character development comme disent nos amis anglo-saxons, un travail sur leur évolution, trop rare dans des romans jeunesse qui se maintiennent trop souvent dans un manichéisme plus facile à maintenir. Ici, l'amitié entre Daisy et Hazel a ses zones de tension, ses non-dits, tout comme les relations au sein de la famille de Daisy...

L'enquête en elle-même est menée à un rythme maîtrisé, et surprend par sa révélation finale, alors qu'on pourrait croire à un dénouement plutôt prévisible. L'auteure parvient à mener un roman aussi divertissant qu'intelligent, qui constitue à n'en pas douter un ouvrage à mettre entre les mains de jeunes lecteurs avides d'avoir droit à un récit compréhensif, intelligent, palpitant et jamais condescendant. L'atmosphère british des années 50 est le petit ingrédient supplémentaire qui confère au récit un charme vintage indéniable. Ne cherchez plus, si vous  ne savez pas quoi offrir à votre jeune frère/soeur/cousin(e)/nièce/neveu amateur de lectures pétillantes et pleines de suspense, ou souhaitez lui faire découvrir le genre du roman détective, pensez à Daisy et Hazel !

Note attribuée : 8/10




4 commentaires: