La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mardi 11 juillet 2017

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie - Chronique n°334

Titre : Americanah
Auteure : Chimamanda Ngozi Adichie
Genre : Contemporain

Editions : Fourth Estate
Lu en : Anglais
Nombre de pages : 477

Résumé : Ifemelu and Obinze are young and in love when they depart military-ruled Nigeria for the West. Beautiful, self-assured Ifemelu heads for America, where despite her academic success, she is forced to grapple with what it means to be black for the first time. Quiet, thoughtful Obinze had hoped to join her, but with post-9/11 America closed to him, he instead plunges into a dangerous, undocumented life in London. Fifteen years later, they reunite in a newly democratic Nigeria, and reignite their passion—for each other and for their homeland. 

--------------------------------------------------------------

Existe également en français
Editions : Folio
Résumé : Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. 
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés? 
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.

--------------------------------------------------------------
I have been told for a very long time that I had to discover this book.
I obeyed. 
Was I right to do so? 
Absolutely.

Most of you must have heard about Americanah already, so I will keep it short: this book is the tale of two Nigerians, Ifemelu and Obinze, two teenagers in a troubled country, then two young adults confronted to tough choices, and later on, almost strangers to each other, teared apart, building their own lives without any true purpose.

Ifemelu, particularly, as a Nigerian living in America, is confronted every day to intolerance and racism, and is stricken by the omnipresence of such a mentality in the country she used to dream about. And then, she decides to go back home, a choice that is about to turn her life upside down...
Americanah reflects on homesickness, identity, racism, multiculturalism and tolerance in a both clever and entertaining way. From the very first page to the last one, the reader finds himself moved by this story and especially its endearing characters.

Reading this novel is an enrichment because it provides strong and important thoughts and perspectives about the major issues I mentioned above. Cleverly using her own experience as a Nigerian student in the US, Chimamanda Ngozi Adichie reveals multiple aspects of what being an American-African or an African-American may feel like. She points out different situations, sentences, behaviors that might appear meaningless, but that reveal a lot about some problematic mentalities when you put them together. 

And to make it even better, Americanah provides a very entertaining plot, a well-balanced plot and elaborated characters who you will have no choice but to support. You can flip the pages of this novel with as much distraction as criticism. This book is a call out for thinking together, living together and giving credit and esteem to each and everyone. It adresses important topics in an authentic and sensitive way, and gives a very moving message about love and acceptance, avoiding a number of stereotypes. You will remember Ifemelu's clever and critical voice, surely an imperfect one... but overall one to be heard. 

---------------------------------------------------------------

Deux adolescents amoureux dans un pays instable. Ifemelu et Obinze.
Deux étudiants dont l'une qui fait le choix de quitter son pays, cédant aux sirènes de l'Amérique.
Deux jeunes adultes désormais étrangers l'un à l'autre, vivant leurs vies respectives sans réelles perspectives. Lui s'est enrichi, elle est devenue américaine et s'indigne du racisme latent qu'elle subit dans les moindres aspects de sa vie. 
Et puis, elle décide de rentrer "au pays". 
Un choix qui vient ébranler les bases instables de leur deux vies.

Americanah est un roman dont nombre d'entre vous avez déjà dû entendre parler, et ce n'est pas sans raison.
Parce qu'Americanah est un excellent roman, à l'impact tel qu'il est difficile d'en parler en trouvant les mots justes. 
Son importance réside surtout dans l'ouverture qu'il permet, l'exposition à un point de vue que l'on n'envisage pas assez. L'auteure, elle-même nigériane ayant étudié aux Etats-Unis, à l'instar de son héroïne, envisage toutes sortes de situations, remarques ou comportements qui peuvent paraître insignifiantes si on ne les prend qu'individuellement, mais qui mises bout à bout en révèlent beaucoup sur l'état de certaines mentalités. Le racisme n'est plus ce qu'il a pu être il y a un siècle, bien sûr, mais il demeure une problématique plus actuelle que jamais, qui blesse encore et toujours et qu'il serait dramatique d'ignorer. Americanah est tout sauf une dénonciation brutale, non, c'est un moyen de prise de conscience, d'ouverture vers des points de vue auxquels l'on n'est pas suffisamment exposé, le départ d'une réflexion constructive. 

Americanah marque par son authenticité, sa spontanéité et sa fougue. C'est un véritable plaidoyer pour l'acceptation, la tolérance, l'ouverture à l'autre et le respect mutuel. L'héroïne Ifemelu incarne toute la combativité de l'auteure, grande figure féministe et anti-raciste. Sa voix forte, souvent cynique, faillible parfois, mais surtout engagée, parvient à toucher son lecteur, que celui-ci soit noir, blanc, ou de quelconque autre ethnie, qu'il soit étranger aux problématiques étudiées ou directement impliqué. Impossible de ne pas se sentir appelé par les réflexions initiées par l'auteure, impossible de ne pas être touché. 

Le roman, non content d'avoir un fond si dense et si essentiel, fournit par-dessus le marché une intrigue en elle-même bien construite et très entraînante, portée notamment par un couple de personnages principaux aussi imparfait qu'attachant. On se sent au plus proche d'eux, on vit les moments les plus solennels de leurs existences comme les anecdotes honteuses. La fin de l'histoire d'Ifemelu et Obinze ne sonne pas le glas de la réflexion du lecteur, au contraire, elle n'a vocation qu'à en être le commencement ou la poursuite. 

Il faut parler de romans comme celui-ci mais surtout des thèmes dont il parle, d'amour, de famille, de tolérance, de respect, de spontanéité. Se fermer à l'autre par peur de sa réaction ne changera rien, pas plus que d'enfermer celui que l'on croise dans la rue dans un stéréotype.  Americanah réussit, par son ton doux-amer et surtout ses accents de vérité, à émouvoir le lecteur et à dépasser le simple stade d'histoire d'amour, de séparation et de réunion. C'est une lecture qui ose franchir des frontières dans tout les sens du terme, dont on a envie de débattre, un roman simple en apparence mais difficile à résumer, qui vient démêler tout un fouillis de tensions qu'on n'a que trop tendance à ignorer. 

Note attribuée : 9/10

3 commentaires:

  1. Je veux lire ce livre ! (depuis bien trop longtemps pour encore attendre ^^)

    RépondreSupprimer
  2. Si je n'avais pas déjà envie de lire ce livre ton avis m'aurait immédiatement convaincue ^^ j'ai hâte d'avoir l'occasion de découvrir ce livre...

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me tente beaucoup ! J'espère pouvoir le découvrir rapidement :)

    RépondreSupprimer